L'évolution exclut l'existence d'un créateur

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher

Argument

La théorie évolutionniste exclut l'idée d'un Créateur qui, étant présent, aurait connu les faits et les aurait révélés aux humains.

Source

Réponses scientifiques

  1. La théorie de l'évolution ne mentionne même pas Dieu, ni dans un sens ni dans l'autre. Elle ne le mentionne pas comme on ne mentionne pas dieu pour une collection de timbres, de la patisserie ou du football ! Pourquoi les créationnistes ont-il tant de problème avec, ce qu'ils appellent une théorie "athée" mais pas avec le football "athée", la collection de timbres "athée" ou la pâtisserie "athée" ? Il en est de même pour la convention des droits de l'homme qui n'implique ni exclu l'existence d'un dieu
  2. Tout au long de l'ouvrage et en général, la Watchtower utilise les résultats de la science, notamment la biologie, pour montrer le merveilleux de la vie (la cellule, l'ADN,etc...). Pourtant la méthodologie matérialiste qui conduit à ces découvertes est exactement la même que pour la théorie de l'évolution(et pour l'ensemble des sciences). La Watchtower se contredit elle-même en acceptant les conclusions des théories scientifiques et en les rejetant dans le même temps sous prétexte que Dieu n'est pas invoqué pour leur découverte.
  3. Un contrat est instauré entre la science et la connaissance depuis deux siècles. Ce contrat repose sur 4 piliers :
    • Le scepticisme initial sur les faits
    • Le réalisme (le monde des idées n'as pas la priorité sur le monde sensible)
    • La rationalité comprenant la logique et la parcimonie
    • Le matérialisme méthodologique (la science travaille qu'avec ce qui est matériellement et expérimentalement accessible)
      Aucune science ne fait donc appel à Dieu.
  4. Victor Hugo rapporte une anecdote à propos de Napoléon et du scientifique Laplace
    Laplace publie en 1796 "L'exposition du système du monde", ouvrage dans lequel il explique la naissance du système solaire. Napoléon à Laplace:
    - Votre travail est excellent mais il n'y a pas de trace de Dieu dans votre ouvrage.
    - Sire, je n'ai pas eu besoin de cette hypothèse.

    Charles Darwin non plus n'a pas eu besoin de Dieu comme hypothèse pour expliquer la variation et la sélection naturelle.
  5. Les créationnistes essaient de faire confondre le matérialisme méthodologique avec le matérialisme philosophique. Si la science a gagnée son indépendance politique et son autonomie méthodologique grâce à la philosophie matérialiste, elle n'est pas pour autant cette philosophie. Comme le rappelle le philosophe Pascal Charbonnat (2007): "Le matérialisme ne subsiste dans les sciences qu'à l'état de méthode, et non pas comme conception de l'origine, démarche non empirique par définition." C'est en ce sens qu'on parle de "matérialisme méthodologique".
  6. Les Témoins de Jéhovah partent du postulat (invérifiable) que c'est Moïse qui a eu l'explication de la formation de l'Univers et que Dieu lui a parlé directement. Mais cela exclu les autres hypothèses de manière arbitraire et on pourrait dire en paraphrasant la Watchtower : "Les créationnistes excluent arbitrairement l'idée d'un Créateur qui serait capable de transcender Darwin en lui expliquant l'Origine des Espèces"
  7. La vaste majorité des chrétiens acceptent l'évolution. La minorité qui la rejette est celle qui considère que la Bible est un livre 100% scientifique. Le Clergy Letter Project est une organisation qui a établi une déclaration rejetant le créationnisme et les propos du Dessein Intelligent. En Avril 2010, le Projet de Lettre du Clergé avait recueilli 12,508 signatures de clergés chrétiens américain, 471 signatures de rabbins et de 224 signatures du Clergé des Unitariens. Ce chiffre continue d'augmenter. Voici la lettre ouverte :
    Lettre ouverte sur la religion et les sciences

    Au sein de la communauté chrétienne, il existe des domaines de désaccords et de conflits, en particulier celui qui touche à l’interprétation des Saintes Ecritures. Tandis que pratiquement tous les Chrétiens prennent la Bible au sérieux et la tiennent pour autorité pour ce qui est de la foi et de la pratique, la grande majorité ne lit pas la Bible littéralement, comme elle le ferait pour un livre de science. La plupart des récits célèbres qui se trouvent dans la Bible comme la Création, Adam et Eve et l’arche de Noé, présentent des vérités éternelles sur Dieu, les Hommes, et la vraie relation entre le Créateur et ses créatures, exprimées sous la seule forme à même de transmettre ces vérités d’une génération à l’autre. La vérité religieuse est d’un acabit différent de celui de la vérité scientifique ; son but n’est pas de transmettre une information scientifique, mais de toucher le cœur.
    Nous soussignés, le clergé chrétien issu de traditions différentes, croyons que les vérités éternelles de la Bible et les découvertes de la science moderne peuvent coexister sans difficulté. Nous pensons que la théorie de l’évolution est une vérité scientifique fondatrice, une de celles qui ont résisté aux enquêtes rigoureuses et sur laquelle la connaissance humaine et les réussites reposent. Rejeter cette vérité ou la traiter comme “une théorie parmi d’autres” signifie embrasser l’ignorance scientifique et la transmettre à nos enfants. Nous pensons que Dieu a doté l’homme d’un esprit critique, et ne pas utiliser ce don à son maximum revient à rejeter la volonté de notre Créateur. Avancer que le projet de Dieu en ce qui concerne le salut de l’Homme implique un refus complet d’utiliser la raison, don de Dieu, revient à tenter de limiter Dieu. Cela représente alors un acte d’orgueil. Nous invitons les membres du conseil des écoles à préserver l’intégrité du programme des sciences en posant l’enseignement de la théorie de l’évolution comme composante principale de la connaissance humaine. Nous demandons à ce que la science reste la science, et que la religion reste la religion, deux formes de vérité différentes bien que complémentaires. [1]

Erreurs de cet argument

  • Confondre la cause et l'effet (la théorie de l'évolution n'a pas pour but de contester le récit de la Genèse. C'est les résultats qui contredisent la Genèse)
  • Généralisation abusive (tous les chrétiens pensent que la théorie de l'évolution exclut l'existence d'un créateur)
  • Affirmation du conséquent

Liens externes

Voir aussi

Bibliographie

  • La création du monde par Evelyne Martini,Jacques Arnould [1]
  • Et Dieu dit : "Que Darwin soit !" par Stephen Jay Gould [2]

Références

  1. Arrowup.png Disponible sur The Clergy Letter Project