Apostasie

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher

Ce terme vient du grec ἀπόστασις [apostasis] où il signifie au départ l'acte de s'éloigner de quelque chose. Les grecs l'utilisaient pour désigner ceux qui changeaient de parti politique, soit pour adhérer à un autre soit pour en constituer un nouveau. Les Témoins de Jéhovah le définissent plus particulièrement comme la désertion vis-à-vis du culte de Dieu, et/ou comme une rébellion contre Jéhovah.


Précisions sur la signification de ce terme

Apostasie par faiblesse et apostasie volontaire

Les Études perspicaces distinguent à cet égard une apostasie par faiblesse ("le manque de foi ( Hébreux 3:12 ), le manque d'endurance dans les persécutions ( Hébreux 10:32-39 ), l'abandon des justes principes moraux (2 Pierre 2:15-22), l'attention accordée aux " paroles trompeuses " de faux enseignants ou aux " paroles inspirées trompeuses " (2 Pierre 2:1-3 ; 1 Timothée 4:1-3 ; 2 Timothée 2:16-19 ; voir aussi Proverbes 11:9") relevant davantage de la désertion et une apostasie volontaire et déterminée et nette, citant à ce propos divers textes bibliques où le terme d'apostasie n'apparaît pas mais où la signification d'une rébellion contre le Dieu Jéhovah semble indiquée.

Ainsi 1 Jean 3:4-8 est cité en ce sens : "Tout homme qui pratique le péché pratique aussi l'illégalité, et ainsi le péché est l'illégalité. Vous savez aussi que celui-là a été manifesté pour enlever [nos] péchés, et il n'y a pas de péché en lui. Tout homme qui demeure en union avec lui ne pratique pas le péché ; tout homme qui pratique le péché ne l'a pas vu et n'est pas non plus parvenu à le connaître. Petits enfants, que personne ne vous égare ; celui qui pratique la justice est juste, tout comme celui-là est juste" (Traduction du Monde Nouveau).


Une extension très large et très restreinte

En fait l'extension du terme est à la fois très vague et très spécifique. Toute personne qui n'obéit pas à Dieu, tel que l'entend la Watch Tower, peut être considérée comme apostate, autrement dit tout le monde à part les Témoins de Jéhovah eux-mêmes. Mais dans la pratique, c'est surtout la seconde signification qui domine : les apostats sont ceux qui répandent délibérément des enseignements contraires à ce que la WT affirme être la Vérité biblique. Les gens du monde sont apostats par ignorance ou par faiblesse, ceux qui sont exclus ou excommuniés parce qu'ils ont commis des fautes morales, cédant par exemple à des désirs charnels, sont des apostats au sens où ils se sont éloignés des commandements de Dieu mais celui qui agit délibérément, non pour un plaisir charnel ou par peur des hommes, mais pour désobéir à Dieu, celui-là est apostat par excellence. Les publications de la WT les identifient en ce sens souvent à l'antichrist, en s'appuyant sur 1 Jean 2:18-19, mais sans que le terme d'apostasie soit nommé.

Encore faut-il préciser que l'homme du monde qui affirmerait délibérément que Jéhovah et son organisation terrestre sont des mensonges, serait à la limite inspiré par Satan mais ne serait pas encore un apostat au sens absolu. Les apostats par excellence sont ceux qui ont connu les doctrines de la Watch Tower d'assez près et qui donc n'ont pu, dans leur logique, qu'en reconnaître la vérité : revenir en arrière apparaît alors comme une trahison insupportable vis-à-vis du groupe constitué.


Autres points à développer :

Les traits distinctifs des apostats

Le comportement à adopter vis-à-vis des apostats

Dans ses publications, la WT utilise des termes extrêmement durs pour expliquer l'attitude que doivent adopter les Témoins de Jéhovah envers les apostats, n'hésitant pas à leur recommander de les "haïr" ou d'éprouver pour eux du "dégoût", laissant toutefois à Jéhovah le soin d'accomplir sa vengeance sur eux :

« 

Les apostats figurent parmi ceux qui montrent leur haine pour Jéhovah en se révoltant contre lui. L’apostasie est bel et bien une rébellion contre Jéhovah. Certains apostats prétendent connaître et servir Dieu, mais ils rejettent les exigences ou les enseignements énoncés dans sa Parole. D’autres prétendent croire la Bible, mais ils rejettent l’organisation de Jéhovah et s’efforcent d’entraver son action. Lorsque des individus font délibérément le mal après avoir eu connaissance de ce qui est droit, lorsque le mal s’enracine tellement en eux qu’il en vient à faire partie de leur constitution, les chrétiens doivent les haïr (au sens biblique du terme), car ils se sont inséparablement attachés au mal. Les vrais chrétiens éprouvent les mêmes sentiments que Jéhovah à l’égard de ces apostats; les idées apostates n’éveillent pas leur curiosité. Au contraire, ils ‘éprouvent du dégoût’ envers ceux qui se sont faits ennemis de Dieu, mais ils laissent à Jéhovah le soin d’exécuter sa vengeance sur eux.  » (La Tour de Garde du 1/10/93 p. 19 )

« 

19 L’obligation de haïr le mépris de la loi s’applique aussi à toutes les activités des apostats. Notre attitude envers les apostats devrait être celle de David, qui a déclaré: “Est-ce que je ne hais pas ceux qui te haïssent profondément, ô Jéhovah, et est-ce que je n’éprouve pas du dégoût pour ceux qui se révoltent contre toi? Je les hais d’une haine totale. Ils sont devenus pour moi de véritables ennemis.” (Psaume 139:21, 22). Les apostats de notre époque font cause commune avec “l’homme qui méprise la loi”, le clergé de la chrétienté (2 Thessaloniciens 2:3). Les Témoins de Jéhovah fidèles n’ont donc absolument rien à voir avec eux.  » (La Tour de Garde 92 15/7/92 p. 12)

Éléments de réflexion critique

Relativité de la notion d'apostasie - Comparaison avec l'histoire du christianisme, la notion d'hérésie dans l'Inquisition : errare humanum est, perseverare diabolicum - apostasie de Russel vis-à-vis de William Miller, apostasie de Rutherford vis-à-vis de Russel.

Usage exagérément large du terme d'apostasie qui permet de lui faire dire ce qui arrange.

Contradictions entre certains points : "cherchent à faire des disciples" et "ne prennent pas la prédication à coeur" ou "cherchent à détruire, non à construire".

Confusion entre "abandon de Dieu" et "abandon de sa supposée organisation" : servir Dieu = servir la WT, base de l'attitude sectaire consistant à rejeter toute forme de diversité doctrinaire. Toutes les religions considérées comme apostates.

Dimension psychologique et sociologique : constitution du groupe par la coupure d'avec d'autres groupes voisins, accusés d'apostasie ; crainte de la simple prononciation de ce mot dans les congrégations, chacun sentant bien qu'il n'est jamais totalement à l'abri d'une telle accusation ; la haine est toujours plus forte vis-à-vis de ceux qui de façon incompréhensible pour eux choisit délibérément de penser différemment : blessure psychologique, vis-à-vis de l'idéal fusionnel de la congrégation.