Les intervalles entre les fossiles sont trop importantes pour déterminer leur origine

De Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Argument

Le zoologiste Henry Gee explique : "Les intervalles entre les fossiles sont si immenses que nous ne pouvons être catégoriques à propos de leurs éventuels rapports d'ascendance ou d'origine"

Source

  • L'Origine de la Vie p.24 citant Henry Gee, In Search of Deep Time - Beyond the Fossil Record to a New History of Life p.23

Réponses scientifiques

  1. Les créationnistes qui citent malhonnêtement Henry Gee dans la présente brochure ne cherchent bien entendu pas à mettre fin à la dite confusion mais au contraire à exploiter celle-ci pour affirmer que les fossiles n'amènent aucune démonstration en matière d'Évolution car ne constituant généralement pas des suites d'ancêtres à descendants! Ce qui est faux ! Henry Gee avait d'ailleurs répondu au détournement auquel les créationnistes se sont adonnés avec ces écrits et il a lui aussi fait une mise au point sur la confusion mentionnée précédemment!

    "Qu'il soit impossible de retracer le cheminement direct des lignées de l'ascendance et la descendance de fossiles devrait être une évidence même. Les Ancêtres ont du exister, bien sûr, - mais on ne peut jamais attribuer une ascendance à un fossile que nous pourrions trouver. Essayez cette expérience de pensée - disons que vous trouver le fossile d'un hominidé, un ancien membre de la famille humaine. Vous pouvez reconnaître les différents attributs qui montrent qu’il y a des liens de parenté avec l'humanité moderne, mais vous ne savez jamais si ce fossile représente votre ancêtre en ligne directe – même si cela était effectivement le cas. La raison en est que les fossiles ne sont jamais enterrés avec leurs certificats de naissance. Encore une fois, cette logique est une contrainte qui doit s'appliquer même si l'évolution était vrai – ce qui ne fait pas de doute, parce que si nous n'avions pas d’ancêtres, alors nous ne serions pas ici. Cela ne signifie pas non plus que des fossiles présentant des structures de transition n'existent pas, ni même qu'il est impossible de reconstituer ce qui s'est passé dans l'évolution. Malheureusement, beaucoup de paléontologues estiment que des lignées ancêtre/descendant, peuvent être tracé à partir de fossiles, et mon livre est destiné à réfuter ce point de vue. Cependant, ce désaccord n'est guère la preuve d'une grande dissimulation scientifique – les fondamentalistes religieux tels que les partisants du Dessein Intelligent – qui sont coincés dans le dogme étroit de leur concept - ne parviennent pas à comprendre que le désaccord scientifique est une marque de santé plutôt que de pourriture. Pourtant, le point soulevé par IN SEARCH OF DEEP TIME, ironiquement, est que l'ancienne tradition de la biologie de l'évolution – la méthode consistant à devoir raconter une histoire, et donc être plus attrayant pour les journalistes et les réalisateurs de documentaires - est non scientifique.
    Henry Gee

  2. Le Discovery Institute avait déjà cité plusieurs fois hors-contexte le livre d'Henry Gee. Furieux, l'auteur avait fait plusieurs mises au point dont une mise au point en 2001. 9 ans plus tard, la Watchtower réutilise cette citation tronquée faite par Jonathan Wells du Discovery Institute en occultant les avertissements de l'auteur.

Erreurs de cet argument

  • Citation hors-contexte
  • Occultation des mises au point par Henry Gee

Liens externes

Voir aussi

Bibliographie

  • In Search of Deep Time, par Henry Gee [1]

Références