Patrick Pelloux

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher
Patrick Pelloux
Naissance 19 août 1963
Villeneuve-Saint-Georges,Val-de-Marne
Nationalité France.jpg Française
Occupation
  • Médecin praticien hospitalier
  • Président de l'Association des médecins urgentistes hospitaliers de France (AMUHF)

Patrick Pelloux (né le 19 août 1963, Villeneuve-Saint-Georges,Val-de-Marne, ex-Seine),[1] est un médecin praticien hospitalier urgentiste à l’hôpital Saint-Antoine de Paris depuis 1995 et est président de l'Association des médecins urgentistes hospitaliers de France (AMUHF). Il fit ses études à l'École internationale européenne et Faculté de médecine de Paris, et obtint un diplôme de docteur en médecine et une capacité en médecine d'urgence et de catastrophe.

Biographie

Participations avec les Témoins

Pelloux est médecin praticien hospitalier urgentiste à l'hôpital Saint-Antoine de Paris depuis 1995, et président de l'Association des médecins urgentistes hospitaliers de France (AMUHF), depuis 1998. Selon le député Jean-Pierre Brard, en septembre 1998, lors de la grève des médecins urgentistes, Patrick Pelloux chargea Alain Garay de mener les procédures auprès du tribunal administratif afin de faire valoir les intérêts des médecins urgentistes.[2] Le fait qu'Alain Garay soit devenu l'avocat de l'AMUHF en 1998 peut d'ailleurs être vérifié dans un éditorial datant d'octobre 1998, sur le site de l'AMUHF, où Patrick Pelloux écrit: "Nous avons chargé le cabinet de Maître Garay de commencer à travailler sur les recours administratifs possibles".[3] L'avocat des Témoins de Jéhovah devint ainsi l'avocat de l'association présidée par Patrick Pelloux; toutefois, selon Jean-Pierre Brard, Alain Garay avait des honoraires si élevés que l'association fut obligée d'augmenter les cotisations, puis de changer d'avocat.[4] Le déficit de la caisse de l'AMUHF et l'augmentation des cotisations furent aussi attestés par le journal de l'AMUHF La Muflée, dans le numéro 32 de mars 2002, à la page 2, et dans le numéro 33 de juillet 2002, à la page 3:

« Il reste moins de 600 euros en caisse. Nous avons des problèmes pour recouvrir l’argent de l’organisation des JEMU d’Avignon, mais aussi les subventions sont quasi impossibles à obtenir par les laboratoires. Les frais juridiques de Maître Garay, Avocat, pour défendre les urgentistes nous ont plombés ainsi que l’organisation de deux CA en moins d’un mois. Ainsi en passant la cotisation à 60 euros, et selon notre Expert Comptable, M. Bussac de Clermont Ferrant, nous devrions être à flot,(...).  »
« Actuellement nous sommes débiteurs d’environ 1000 euros. Nous vous demandons d'acquitter au plus vite vos 60 euros de cotisation afin que nous puissions travailler et vous rendre service. »

En septembre 2000, Patrick Pelloux fut le secrétaire général fondateur de l'association Association Nationale des Droits du Patient (ANDP), association en lien avec les Témoins de Jéhovah, créée par Alain Garay, lui-même Témoin de Jéhovah lui-même.[5] Patrick Pelloux était toujours le secrétaire général de cette association quelques semaines avant que ne commencent les auditions de la commission parlementaire de 2006.[4]

En 2001, il écrivit en collaboration avec Alain Garay le livre Urgences, médecine et droit qui restitue les actes d'un colloque qui s'est tenu le 3 décembre 1999 au Palais du Luxembourg. Dans ce livre, on peut lire à la page 59 une des thèses largement véhiculées par les Témoins de Jéhovah:[6]

« La prise de position des témoins de Jéhovah sur cette question du sang a été à l'origine de recherches considérables aux États-Unis pour découvrir et mettre au point des produit de substitutions qui sont aujourd'hui fort nombreux. »

On peut aussi remarquer une grande similitude (texte identique) dans la présentation de ce livre sur le site de l'AMUHF et sur le site "Les Témoins de Jéhovah et le droit" du Témoin de Jéhovah Davy Forget.[7]

Patrick Pelloux devint célèbre pendant la canicule de 2003, lorsqu'il donna l'alerte dans les médias, sur les conséquences de celle-ci dans les services hospitaliers.[8] Depuis, le président de l'association des médecins urgentistes est devenu une figure de la défense des services publics. Ce combat, il le prolonge chaque semaine dans Charlie Hebdo où il tient une chronique.[9]

Polémique l'opposant à Jean-Pierre Brard

Voir article détaillé Affaire Jean-Pierre Brard contre Patrick Pelloux

En août 2004 éclata une polémique l'opposant au député Jean-Pierre Brard, celui-ci accusant Patrick Pelloux, "la nouvelle coqueluche des politiques depuis la canicule", d'être proche des Témoins de Jéhovah. Il lui demanda de lever l'ambiguïté sur ses relations avec les Témoins de Jéhovah et de condamner leur position sur le refus de la transfusion sanguine. Il déclare: "Monsieur Pelloux, qui ne cesse de porter des attaques contre notre système de santé, participe aux colloques de l'Association nationale des droits des patients (ANDP), faux nez bien connu des Témoins de Jéhovah", et ajoute: "En 2002 encore, le 12 avril, M. Pelloux dirigeait un débat organisé par l'ANDP". À cela, Patrick Pelloux répondit: "C'est faux. J'ai refusé l'invitation à ce colloque".[10] Pourtant, un document disponible sur le site de la Revue de l'Actualité Juridique Française donna un descriptif du programme de ce colloque qui s'est tenu au Sénat le vendredi 12 avril 2002 , dans lequel on pouvait lire:

"10h15 - 10h45 : Débat présidé par le Docteur Patrick Pelloux, Président de l'Association des médecins urgentistes hospitaliers de France."[11]

Le 7 août 2004, Patrick Pelloux déposa une plainte en diffamation, se disant "blessé" par cette remise en cause de son intégrité d'urgentiste, éthique, morale et déontologique.

Le 30 janvier 2006, Patrick Pelloux se désista de sa plainte en diffamation qui devait être plaidée le lendemain devant la 17ème chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Paris, ce que Jean-Pierre Brard déplora.

Dans le numéro de Charlie Hebdo du 7 février 2007, à la page 14,[12] Patrick Pelloux écrivit un article surprenant de la part de celui qui était encore fin 2006, secrétaire général de l'association ANDP, "faux nez" bien connu des Témoins de Jéhovah, selon Brard:

« Elle avait 23 ans et la tuberculose s’était emparée de tout son corps. Elle pesait à peine trente kilos, pour un mètre soixante. Nous n’en revenions pas de l’état avancé de la maladie, et du fait qu’elle ne consultait aucun médecin, bien qu’entourée par sa famille. (…)c’est à six heures, en entrant dans la chambre pour lui donner ses médicaments, qu’elle l’a trouvée morte.(…) Les policier m’ont vite confié leur inquiétude et la découverte de documents sectaires au domicile de la jeune femme. (…) Sauf que regarder quelqu’un mourir sans rien faire, ça s’appelle de la non assistance à personne en danger. Et c’est du crime. (…) Se retrouver confronté aux dogmes fous et meurtriers des sectes ou des religieux intégristes, ce n’est pas facile pour le médecin : il faut les combattre et nous ne sommes pas forcément aidés dans ce combat. »

Durant la campagne présidentielle de 2007, Patrick Pelloux prit publiquement position pour François Bayrou, puis pour Ségolène Royal, déclarant: "À titre personnel (…) j'ai voté François Bayrou au premier tour et je voterai Ségolène Royal au deuxième".[13] Cette prise de position politique écarta toute possibilité que Patrick Pelloux appartienne au mouvement des Témoins de Jéhovah. De ce fait, on peut s'interroger: Est-il complice des Témoins de Jéhovah ou fait-il partie, comme Sophie Gromb, des personnes dont ils ont utilisé la notoriété, ainsi que l'avait suggéré Jean-Pierre Brard:[14]

« Ce sont des gens très habiles qui cherchent à profiter de la notoriété de personnes connues (...) Je dis que les Témoins de Jéhovah utilisent la notoriété de M. Pelloux", a-t-il déclaré. Ce que je pense, c'est qu'il s'est fait avoir, et le seul moyen pour sortir de l'ambiguïté, c'est d'affirmer solennellement que la pratique consistant à refuser une transfusion sanguine, est criminelle. »

Il est regrettable que Patrick Pelloux n'ait jamais pris la peine de lever le doute en accédant à la demande de Jean-Pierre Brard.

Participations à des colloques

Colloques avec l'ANDP

  • 10 mai 2001: "Sommes-nous propriétaire de notre mort ?", parrainée par AG2R. Palais du Luxembourg.
Patrick Pelloux figure avec Alain Garay, parmi les participants de ce colloque[15]
À la lecture des compte-rendus du colloque disponible sur le site de AG2R on a l'impression que Patrick Pelloux, médecin urgentiste et Frédéric-Jérome Pansier, juriste, ainsi que Jean Guigues sont membres de l'association (voir l'avant-propos des actes où quatre signataires ont écrit pour le compte de l'association[15], l'aspect juridique étant aussi traité[16]
  • 12 avril 2002: "sommes-nous propriétaires de notre santé? Aspects juridiques et éthiques de la volonté dans les rapports médecin-malade". Colloque national de l'Association Nationale Droits des Patients au Sénat, Paris.[17]
Le descriptif du programme indique que Patrick Pelloux faisait partie des intervenants;[11] néanmoins, l'intéressé nia publiquement avoir participé à ce colloque.[10]
On peut aussi remarquer que l'e.mail donné pour l'inscription à ce colloque,sur le document disponible sur le site de la Revue de l'Actualité Juridique Française, contient dans son intitulé une référence à la société LMS-Group : "andp2002@lms-group.com" .
  • Vendredi 14 novembre 2003: "Sommes-nous propriétaires de notre corps? Du corps objet au corps sujet", Colloque national annuel de l’Association Nationale Droits des Patients, Palais Luxembourg, Paris.[18][19]
Il semble que ce colloque ait été annulé au dernier moment. En effet, Brard déclara (JO du 15/12/2003):[20]
« Les Témoins de Jéhovah avancent masqués. Il a fallu toute la vigilance du président du Sénat pour empêcher que se tienne, dans l'enceinte du Palais du Luxembourg, un colloque organisé par une des nombreuses associations qui servent de faux-nez aux Témoins de Jéhovah. Savez-vous qui figurait parmi les intervenants ? Outre l'avocat de cette organisation, on trouve M. Patrick Pelloux, qui participe régulièrement à de telles manifestations. Comment peut-on intervenir comme il l'a fait sur les soins prodigués pendant la canicule et participer à de semblables réunions ? »

Autres colloques sur le droit médical

  • 22-24 novembre 2001: "Information du malade, responsabilité médicale", séance plénière des 2èmes JEMU ("Les Journées Européennes de Médecine d'Urgence", Patrick Pelloux figure dans les Référents professionnels de ce site),[21] Palais des Papes à Avignon - Modérateur: Dr Patrick Pelloux (SAU Saint Antoine, Paris), Expert : Maitre Alain Garay (avocat au barreau de Paris).[22]
  • Vendredi 8 novembre 2002: Il participe avec Alain Garay à un forum de "Rencontre avec les professionnels du droit de la santé" organisé par l'Association des Étudiants et Anciens Étudiants du DEA de Droit de la Santé (AADSAM), Aix-en-Provence.[23]
  • 20-22 novembre 2003: Congrès de Beaune du JEMU ("Les Journées Européennes de Médecine d'Urgence" , Patrick Pelloux figure dans les Référents professionnels de ce site)[21] Conférence - Débat: "Le partage de l'information entraîne-t-il le partage de la responsabilité?", Expert : Alain Garay , "Médias et urgences: quels rapports?", Expert: Patrick Pelloux.[24]

Bibliographie

Ouvrages
  • Urgences, médecine et droit (3 décembre 1998), Alain Garay et Patrick Pelloux, Éditions ENSP, Rennes, 169 p. (ISBN 2-85952-708-7)
Présentation du livre :
« La prise en compte des urgences médicales soulève de nombreuses questions d’ordre juridique - notamment en matière de responsabilité médicale - et éthique. Des professionnels du droit et de la médecine proposent ici des éléments de réponse théoriques et pratiques.
« Urgences, médecine et droit constitue les actes du colloque qui s’est tenu le 3 décembre 1999 au Palais du Luxembourg, sous le haut patronage du sénateur Claude Huriet et la présidence de Jean Guigue, président du tribunal de grande instance de Bobigny. Il rassemble également, sous forme de fiches techniques, les résumés des ateliers organisés le 7 mars 1998 au secrétariat d’État à la santé dans le cadre du Forum national sur les urgences. »
  • Urgentiste (14 avril 2004), Éditions Fayard (ISBN 2213618690) (ISBN 978-2213618692)
  • Le naufrage de la psychiatrie (30 août 2007), Sophie Dufau, Éditions Albin Michel, préfacé par Patrick Pelloux (ISBN 2226172688) (ISBN 978-2226172686)
  • Violences contre agents (13 avril 2007) Thierry Gerber, Jean-Claude Gawsewitch Éditeur, préfacé par Patrick Pelloux, qui y traite des violences à l'hôpital
  • Histoire d'urgences volume 1 (31 mai 2007), Éditions du Cherche Midi (ISBN 2749108969) (ISBN 978-2749108964); parution en livre de poche, Éditions J'ai lu: 8 juillet 2009)
  • J'aime pas la retraite, avec Charb, Éditions Hoebeke
  • Urgences pour l'hôpital (4 décembre 2008), Éditions du Cherche Midi (ISBN 978-2-7491-1301-2)
  • Histoire d'urgences volume 2, Éditions Les Échappés et du Cherche Midi
Articles en rapport avec le consentement aux actes médicaux
  • Gazette du Palais, 1999, n° 5, numéro spécial, rapport de synthèse. Colloque du 28 mai 1998: P.Pelloux: "Table ronde (sur le consentement)", Gaz. Pal. 1999, p38, 39 - A. Garay: "Consentement aux actes médicaux et droits des patients", Gaz. Pal 1999, p. 27 - S. Gromb: "Le consentement aux actes médicaux : l'expert et le consentement éclairé", p. 16 - F-J. Pansier: "Le consentement aux actes médicaux: le consentement à l'hôpital", p. 12[25]

Voir aussi

Références

  1. Arrowup.png "Dossier de presse", whoswho.fr, p. 6, format pdf. Consulté le 4 septembre 2011
  2. Arrowup.png "La Tribune de Jean-Pierre Brard — Mais qui est le Docteur Patrick Pelloux?", 9 août 2004, prevensectes.com. Consulté le 4 septembre 2011
  3. Arrowup.png "Journée historique, le 21 septembre 1998 pour les urgentistes", Patrick PELLOUX - président AMUHF et Philippe AILLERES - secrétaire général AMUHF, amuhf.com. Consulté le 4 septembre 2011
  4. 4,0 et 4,1 "Liste des personnes auditionnées par la Commission d'Enquête sommaire des auditions", rapport r3507-auditions, assemblee-nationale.fr, pp. 139,500, format pdf. Consulté le 4 septembre 2011
  5. Arrowup.png Mission Interministérielle de Lutte contre les Sectes (2001), "Rapport de 2011", miviludes.gouv.fr, p. 95, format pdf. Consulté le 4 septembre 2011
  6. Arrowup.png Selon un participant du forum teemix.aufeminin, qui utilise la notoriété de Patrick Pelloux pour accréditer la thèse des Témoins de Jéhovah: Lien du fil de discussion [Lien mort]
  7. Arrowup.png Forget, Davy, Présentation du livre, droit.tj.free.fr, version archivée du 13 novembre 2008. Consulté le 29 août 2012
  8. Arrowup.png Le Figaro (19 janvier 2007), "Patrick Pelloux: La vigie de la canicule 2003", lefigaro.fr. Consulté le 4 septembre 2011
  9. Arrowup.png "Dr Patrick Pelloux: «On dézingue à petit feu le service public»", charente.com [Lien mort]
  10. 10,0 et 10,1 Parent, Bertrand (7 août 2004), "La surprenante charge de Jean-Pierre Brard contre Patrick Pelloux", Le Parisien, v.i.v.free.fr. Consulté le 4 septembre 2011
  11. 11,0 et 11,1 Revue de l'actualité juridique Française (12 avril 2002), "Sommes-nous propriétaires de notre santé? Aspects juridiques et éthiques de la volonté dans les rapports médecin-malade", rajf.org. Consulté le 4 septembre 2011
  12. Arrowup.png Pelloux, Patrick (7 février 2007), "Secte in the City", Charlie Hebdo, prevensectes.com. Consulté le 4 septembre 2011
  13. Arrowup.png Le Point (29 avril 2007), "Patrick Pelloux annonce son soutien à Ségolène Royal", lepoint.fr. Consulté le 4 septembre 2011
  14. Arrowup.png APM (9 août 2004), "Jean-Pierre Brard modère ses attaques contre Patrick Pelloux", prevensectes.com. Consulté le 4 septembre 2011
  15. 15,0 et 15,1 "Aspects médicaux", ag2rsolidaire.com, p. 9, format pdf, version archivée du 10 octobre 2007. Consulté le 29 août 2012
  16. Arrowup.png "Aspects juridiques", ag2rsolidaire.com, format pdf, version archivée du 4 décembre 2003. Consulté le 29 août 2012
  17. Arrowup.png "Colloque : la volonté dans la relation médicale", 20 mars 2002, caducee.net. Consulté le 4 septembre 2011
  18. Arrowup.png [1] [Lien mort]
  19. Arrowup.png [2] [Lien mort]
  20. Arrowup.png "Conséquences médicales des doctrines des témoins de Jéhovah — Question de Monsieur Jean-Pierre Brard", 18 décembre 2003, prevensectes.com. Consulté le 4 septembre 2011
  21. 21,0 et 21,1 Les JEMU, jemu.net [Lien mort]
  22. Arrowup.png Information du malade, responsabilité médicale, jemu.net [Lien mort]
  23. Arrowup.png Forum de "Rencontre avec les professionnels du droit de la santé", cdsa.univ-cezanne.fr [Lien mort]
  24. Arrowup.png Congrès de Beaune, jemu.net [Lien mort]
  25. Arrowup.png Cour de Cassation, Bulletin d'information n° 490 du 01/04/1999, courdecassation.fr, version archivée du 8 janvier 2009. Consulté le 29 août 2012