Sites de rencontres

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : Navigation, rechercher

En dépit des recommandations de la Société Watch Tower qui décourage à ses adeptes la fréquentation des inconnus sur Internet, des sites de rencontres pour Témoins de Jéhovah sont apparus et se sont développés depuis une dizaine d'années, comptant désormais comme abonnés de nombreux adeptes de tous pays.

Avis de la Watch Tower

Voir article détaillé Internet

Depuis qu'Internet est apparu et s'est développé, la Société Watch Tower a publié de nombreux articles à son sujet. Tout comme pour la télévision, il est enseigné aux fidèles de faire attention dans leur utilisation d'Internet, car celui-ci est considéré comme dangereux: d'une part parce qu'elle estime que ses membres peuvent y passer beaucoup de temps au détriment des activités dites "spirituelles", et d'autre part parce que ce média comporte des dangers, réels ou supposés, incluant la pornographie, la pédophilie, ce qu'elle appelle les "apostats" et le risque de flirt ou d'immoralité sexuelle. Concernant plus particulièrement les rencontres amoureuses sur la Toile, deux articles furent publiés en 2005 dans le périodique Réveillez-vous!, articles qui consistaient principalement en une mise en garde.

Le premier soulignait la déception amoureuse qui pouvait résulter de ce genre de rencontre, déclarant: "Dans le monde virtuel des rencontres sur Internet, les sentiments grandissent trop vite et trop tôt. De ce fait, on s'expose davantage à un désastre affectif quand la relation n'aboutit pas, comme c'est souvent le cas". Il est également remarqué que les relations via Internet ne permettent pas d'observer le comportement de l'autre personne.[1]

Le second article admettait sans détours que "les rencontres virtuelles peuvent (...) faire courir un grave danger, que ce soit sur le plan physique, affectif ou spirituel". Le premier point développé par l'article concerne l'anonymat procuré par Internet qui peut pousser des gens à mentir sur leur identité, notamment sur leur appartenance religieuse. "Ment-on également sur des questions aussi importantes que ses croyances religieuses? Malheureusement oui! Certains prétendent être de vrais chrétiens alors qu'ils n'en sont pas." L'article termine en encourageant les lecteurs à "préférer le réel au virtuel", estimant qu'il est "bien plus sage de se rencontrer en personne dès le début".[2]

Au vu de telles recommandations, il est compréhensible que certains adeptes éprouvent une certaine gêne lorsqu'ils découvrent l'existence de sites de rencontres tout spécialement destinés aux membres de leur religion — preuve que le Témoin lambda entretient une image bien naïve de sa communauté en croyant que celle-ci échappe à des comportements observables dans le "monde". Sur des fora, nombre de ces adeptes expriment leur consternation à ce sujet, et certains préfèrent rester dans le déni en prétendant qu'il s'agit de "fakes" et d'impostures créés de toutes pièces par des apostats.[3][4]

Caractéristiques générales

Le psychologue américain Andres Madrigal a remarqué qu'il est impérieux pour un(e) Témoin de se marier avec l'un(e) de ses coreligionnaires, cela en vue de conserver sa "conviction religieuse", d'élever ses enfants dans une foi commune, de préserver son identité et d'éviter des conflits relatifs à certains de ses comportements qui le séparent du reste du monde (par exemple, le rejet de la célébration des fêtes); sinon, l'adepte risque de rester célibataire. De ce fait, la présentation des services proposés par plusieurs sites de rencontres pour Témoins de Jéhovah mettent en avant les mêmes considérations morales que celles de la Watch Tower, notamment l'importance d'un mariage endogène.[5] À l'ère d'Internet, la quête de l'âme sœur au sein de sa propre communauté religieuse constitue un marché exploitable, et il n'est donc pas surprenant qu'il suscite une certaine concurrence entre les différents sites (car intéressant d'un point de vue financier, voir les tarifs de chaque site plus bas), chacun d'eux cherchant à retenir le chaland en se présentant presque invariablement comme plus efficace/moderne/important/etc.

Ces sites de rencontres proposent généralement, moyennant finances la plupart du temps, les fonctionnalités suivantes: création d'un profil personnel, envoi d'e-mails anonymes, affichage de photos multiples, chat en direct, test de compatibilité, recherche illimitée de profils, etc. Sur presque l'ensemble des sites, une zone appelée "Success Stories" rassemble des témoignages de fidèles affirmant avoir trouvé l'amour grâce au site.

Bien que destinés à un public jéhoviste, plusieurs de ces sites ne contrôlent pas l'identité des abonnés, ce qui signifie concrètement que n'importe qui peut s'inscrire, qu'il soit Témoin ou pas; de plus, certains membres se présentent ouvertement comme inactifs, voire exclus. La "sécurité" offerte par certains sites qui disent réserver l'accès aux seuls Témoins est en réalité souvent factice car les informations demandées pour s'enregistrer peuvent être récupérées sur Internet par des non-Témoins.

Les sites encouragent généralement les inscrits à conserver leur anonymat officiellement pour des raisons de sécurité, et aussi sans doute officieusement pour ne pas être repérés par des anciens qui navigueraient sur Internet. Très souvent, les sites précisent qu'ils se réservent le droit d'intervenir pour des raisons juridiques (piratage, identités multiples...), mais l'éventualité de sanctionner quelqu'un pour avoir tenu des propos "apostats" ou critiques sur la Watch Tower n'est pas évoquée, ce qui semble indiquer que le maintien d'un bon niveau de "spiritualité" n'est pas une priorité pour ces sites.[6]

Ironiquement, on peut constater que beaucoup d'inscrits indiquent dans leur présentation générale qu'ils aiment/servent Jéhovah (formule toute faite permettant de s'identifier à une communauté d'appartenance), et ceci alors que leur présence sur ce genre de site constitue déjà en elle-même une désobéissance aux directives de la Watch Tower, l'organisation qui est censée exprimer la volonté de Dieu. Dès lors, on peut penser que ceux qui s'inscrivent sur ce genre de sites sont des adeptes sur lesquels le mouvement exerce davantage une emprise intellectuelle et culturelle plutôt que spirituelle.

Site web de rencontres

Nom du site Profils des administrateurs Langue(s) Tarifs Présentation
Pour les TJ
JW Match Tenu par des Témoins et des non-Témoins Allemand, anglais, français et hollandais; en version téléphone portable Création d'un profil gratuit (membres), mais communication avec les autres membres payante (abonnés): de 25,95 € pour 1 mois à 155,40 € pour 12 mois[7] Dans sa présentation, le site reproduit Psaumes 133:1, puis se définit comme "donn[ant] la possibilité aux Témoins de Jéhovah et à d'autres intéressés de nouer des amitiés aimantes et confiantes qui peuvent mener à des relations durables dans le monde réel". Le site affirme qu'il permet ces rencontres "dans un cadre sûr, anonyme et agréable". Par ailleurs, le site propose un système de recherche bilatérale de compatibilité.

À noter le paramètre "habitudes tabagiques" dans le profil et, en cas de divorce dans le statut matrimonial, la mention "libre de se remarier" entre parenthèses.

JW Find Tenu par des Témoins de Jéhovah exclusivement Anglais Gratuit JW Find ne se présente pas comme un site de rencontres, mais comme un lieu pour se faire des amis, bien qu'il reconnaisse que cela puisse déboucher sur une relation amoureuse et qu'il se compare à des sites de rencontres.

C'est le site le plus axé sur les Témoins de Jéhovah, avec, dans sa présentation et dans sa FAQ, de nombreux versets bibliques (pointant vers la Traduction du Monde Nouveau en ligne sur le site de la Watch Tower), des passages de publications jéhovistes reproduits, etc. Il va même jusqu'à se justifier de l'utilisation de drapeaux pour indiquer les pays afin de ne pas choquer certains utilisateurs. Il contient une section dédiée aux actualités relatives aux TJ dans le monde.

JW Friends Anglais Semble payant Le site demande d'entrer le numéro de deux cantiques prévus pour deux semaines dont la date est spécifiée et qui apparaissent dans Le Ministère du Royaume. Cela permet, en théorie, de vérifier si celui qui souhaite entrer sur le site est bien un TJ actif.

En janvier 2012, le site comptait 10 601 membres, dont 251 en France.

Jehovah Connect Anglais Le programme générique de rencontres est créé par eMeeting LLC. La fonction "Anniversaire" est plutôt inappropriée.
Jehovah Witness Dating Payant Se présente comme le site de rencontres qui s'élargit le plus vite. Le programme générique de rencontres est créé par osDate.
JW 40 Plus, Jehovah's Witnesses Match et Partners in the Truth (mêmes sites) Tenu par des Témoins et des non-Témoins Anglais, espagnol Payant. Différents statuts (Argent, Or, Platine) offrant des fonctionnalités plus ou moins développées Le programme générique de rencontres est créé par World Dating Partners. La fonction de compatibilité par signe astrologique est plutôt inappropriée...
Sulamite Tenu par des Témoins de Jéhovah Anglais, allemand Payant. 3 formules: 12,99 dollars pour 1 mois, tarifs dégressifs sur un an
Pour les ex-TJ
Ex JW Singles Anglais

Ressources sur le sujet

Références

  1. Arrowup.png Réveillez-vous!, 22 avril 2005, pp. 16-18, article "Les jeunes s'interrogent... Et si je cherchais quelqu’un sur Internet ?"
  2. Arrowup.png Réveillez-vous!, 22 mai 2005, pp. 13,14, article "Les jeunes s'interrogent... Est-il vraiment dangereux d'entretenir une relation amoureuse sur Internet?”
  3. Arrowup.png "Un site de "rencontre" jéhoviste? Oui ça existe!", 2011, forum.doctissimo.fr. Consulté le 10 janvier 2012
  4. Arrowup.png "What do you think about JWMATCH website? Is it right?" (anglais), 2008, answers.yahoo.com. Consulté le 10 janvier 2012
  5. Arrowup.png "Private Sector Company Provides Marriage Introductions Exclusively for Jehovah's Witness Members and Assists Them in Keeping the Faith" (anglais), 8 septembre 2003, college-university.press-world.com. Version archivée du 4 avril 2005. Consulté le 10 janvier 2012
  6. Arrowup.png Watters, 2004
  7. Arrowup.png "Tarifs normaux d'abonnement", JW Match. Consulté le 10 janvier 2012