Witnesses of Jehovah

Un article de Témoins de Jéhovah: TJ-Encyclopedie, l'encyclopédie libre sur les Témoins de Jéhovah.
Aller à : navigation, rechercher
Witnesses of Jehovah.jpg

Witnesses of Jehovah est un documentaire de 1986 sur les Témoins de Jéhovah, d'une durée de 58 minutes, réalisé par la société Jeremiah, une société spécialisée dans la production de films privilégiant une approche biblique évangélique. Bien que critique, ce reportage surpasse en qualité bien des documentaires ayant été réalisés sur le sujet et constitue une bonne analyse du mouvement religieux; il peut ainsi se révéler une précieuse ressource susceptible de faire réfléchir le fidèle en période de doute.

Présentation

Voici le synopsis (sans doute actualisé) fournit sur Amazon.com:

"Witnesses of Jehovah va dans les coulisses afin de révéler comment la Société Watch Tower détient le contrôle tyrannique sur la vie de ses 6 400 000 membres. Rien qu'aux États-Unis, plus de 1,2 million de Témoins de Jéhovah passent plus de 184 millions d'heures chaque année à colporter leur contrefaçon de l'évangile aux portes. Si un authentique chrétien s'engage effectivement dans une discussion avec eux — ils constatent rapidement que le Témoin de Jéhovah est bien plus versé dans sa croyance est que la plupart des chrétiens. Pour vous aider à être mieux informés et "toujours prêts à présenter une défense de l'espérance qui est en vous", ce documentaire pointu retrace l'histoire de la Watch Tower depuis son origine en pénétrant les systèmes, les arnaques et les fausses prophéties utilisés par ce culte pseudo-chrétien."

Dans ce reportage, Raymond Franz, Carl Olof Jonsson, Jerry Bergman, Paul Blizard et Leonard et Marjorie Chretien sont, parmi d'autres ex-Témoins célèbres, interviewés, en alternance avec des représentants officiels de l'organisation. Sans tomber dans le sensationnalisme théâtral ni la critique acerbe, le reportage dresse un portrait très honnête de la Société Watch Tower, montrant son évolution depuis sa fondation par Charles Taze Russell jusqu'à 1986. Il démontre, à travers de nombreuses preuves incluant des documents écrits et sonores originaux, ainsi que des témoignages de première main, que cette organisation ne correspond manifestement pas ce qu'elle prétend être.

Parmi les thèmes abordés figurent les dates annoncées pour Har-Maguédôn (1914, 1925, 1975), l'utilisation des mesures de la Grande Pyramide de Gizeh pour déterminer ces dates, le train de vie de Rutherford (Beth-Sarim), le développement du prosélytisme, les "perles" du livre Le Mystère Accompli, -607 comme date de destruction de Jérusalem, la doctrine jéhoviste sur Jésus et sur les deux espérances, la question des transfusions sanguines, l'exclusion, la santé mentale des adeptes, la différence de politique adoptée par le Collège Central au Malawi et au Mexique, le quotidien des enfants dans l'organisation, la réalité sur le "paradis spirituel" des Témoins, la valeur de la Traduction du monde nouveau, etc. Le reportage se termine en expliquant qu'il y a bel et bien une vie hors du mouvement et que les chrétiens authentiques se tournent vers le Christ sans être asservis par une organisation autoritaire.

Ce qui est particulièrement remarquable dans ce reportage, c'est qu'il fournit des témoignages très vivants sur les conséquences dramatiques des règles de l'organisation, ce qui est à même de toucher l'adepte qui, généralement, n'a pas conscience de ces résultats parfois catastrophes: détresse des exclus pouvant mener jusqu'au suicide, éclatement des familles lors de l'exclusion d'un proche, caractère factice des amitiés dans la congrégation, arrêt des études et vente des biens matériels à l'approche de 1975 — ce qui a mis certains adeptes en grande difficulté —, renoncement à fonder une famille à cause de la proximité d'Har-Maguédôn, culpabilité ressentie par les adeptes, etc. De plus, le reportage ne se contente pas d'énoncer des problèmes résultant de l'adhésion à la Watch Tower, mais en identifie les causes, notamment en discutant du concept d'organisation et du pouvoir absolu du Collège Central sur les individus.

Ressources Dailymotion

En anglais, avec sous-titres en français par l'utilisateur de Dailymotion WatchTeaser:

Transcription

(Défilé d'ex-Témoins avec des pancartes, devant le siège de la Watch Tower)

Voix off: Ce qui se produit ici est sans doute unique dans l'histoire américaine. Les personnes que vous voyez défiler ne protestent pas contre de mauvaises conditions de travail, ou pour défendre une cause politique. Ils sont là pour réveiller les consciences concernant la riche et puissante Société Watch Tower, mieux connue du grand public sous le nom de Témoins de Jéhovah.

Les Témoins de Jéhovah appartiennent à une immense organisation internationale qui compte des millions de membres et brasse des centaines de millions de dollars.

Mais ces manifestants profondément engagés ne se laissent pas intimider pour autant. Ils ont un message crucial à faire passer.

Manifestante 1: Vous ne pouvez pas voir la peine que nous ressentons, mais nous souffrons tellement du fait que beaucoup d'entre nous sommes séparés de nos familles, à cause des règles de la Watch Tower, des règles injustes, cruelles et contraires à l'amour chrétien.

Manifestant 1: L'organisation prend elle-même la place du Christ, ce qui est contraire aux enseignements de la Bible.

Manifestant 2: Nous sommes ici pour dénoncer un de ces faux prophètes au sujet desquels Christ nous a avertis.

Manifestant 3: Ils nous ont menti, ils nous ont trompés, et nous avons toutes les preuves qui le démontrent.

(Générique de début)

(Images de guerre)

Voix off: Le monde dans lequel nous vivons est un monde parfois sombre et effrayant. Un endroit où sévissent la cupidité, le mal et la déception. Une vision cauchemardesque, très éloignée du plus grand rêve de l'humanité: le paradis. "Nous sommes tous radieux à la perspective de survivre à la fin de ce monde méchant, et de vivre dans le nouvel ordre juste de Dieu. C'est un avenir magnifique qui nous attend!"

Tel est le message enthousiaste et plein d'espoir qui émane des publications de la Société Watch Tower, tel le livre Vous pouvez vivre éternellement sur une terre qui deviendra un paradis. C'est cette promesse qui attirent ceux qui se convertissent comme Témoins de Jéhovah.

Ex-TJ 1: Ce qui m'a attirée auprès de la Société Watch Tower, c'est son enseignement selon lequel Har-Maguédôn était tellement proche que ceux qui vivraient maintenant n'auraient jamais à mourir, mais qu'ils pourraient vivre pour toujours.

Ex-TJ 2: Je pense que l'une des choses qui touchent le plus les gens, c'est de leur dire qu'on peut vivre pour toujours ici sur la terre, tous en paix, une paix parfaite entre les hommes et les animaux, avec lesquels les petits enfants pourraient jouer sans danger, et l'absence de toute souffrance sur terre.

Ex-TJ 3: Les Témoins de Jéhovah sont venus à ma porte avec un message positif, qu'ils tiraient de la Bible. Ils m'ont enseigné que Dieu a un dessein que je pouvais connaître, et c'est ce que je voulais. Pour plaire à Dieu.

Voix off: Martin Merryman ne fut pas le seul à rejoindre les Témoins de Jéhovah. Les statistiques montrent que sur une période de 22 ans, entre 1963 et 1985, l'organisation des Témoins de Jéhovah est passée d'un million à trois millions de membres.

Eugène Mortenson (porte-parole des Témoins de Jéhovah): L'augmentation qu'on observe chez les Témoins de Jéhovah en ce moment est phénoménale. L'année dernière, par exemple, il y eut 6,8 pour cent d'accroissement dans le monde.

Voix off: Tout a commencé en Pennsylvanie à la fin des années 1800, lorsque Charles Taze Russell s'est inspiré de l'influence d'un prédicateur adventiste. Russell a fondé son propre groupe d'étude. Le petit groupe s'est agrandi et a donné naissance à la Société Watch Tower Bible & Tract. S'inspirant directement des spéculations prophétiques de Nelson Barbour, un adventiste de New York, Russell affirma que le monde était entré dans le "temps de la fin" en 1799, que Jésus Christ était revenu de manière invisible en 1874, et que le monde prendrait fin en l'année 1914.

En 1879, à l'âge de 27 ans, Russell était si fortement convaincu que ces dates prophétiques provenaient directement de Dieu qu'il vendit son affaire de vêtements prospère et s'engagea dans une nouvelle direction. Avec très peu d'instruction théologique, il se lança dans la rédaction et l'impression d'un journal intitulé La Tour de Garde de Sion, Messager de la Présence du Christ. Connue aujourd'hui comme La Tour de Garde, cette publication, dont le tirage est passé de 6 000 à plus de 288 millions d'exemplaires par an [en 1986], édicte toutes les grandes doctrines des Témoins de Jéhovah.

Au cours de sa vie, Russell a publié une grande quantité de littérature, dont une série de volumes intitulés Études dans les Écritures. D'après Russell, personne ne pouvait comprendre la Bible sans ces livres, et la lecture seule de la Bible conduirait tout droit aux ténèbres spirituelles.

Selon un des enseignements de Russell, la Grande Pyramide d'Égypte avait été conçue et disposée par Dieu comme Son deuxième témoin après la Bible. Elle serait un instrument divin révélant le grand plan des âges pour l'humanité.

Russell (images d'archives): Ces mesures indiquent la longueur de l'année, le poids de la terre, la distance au soleil, et ainsi de suite...

Voix off: Russell croyait que sa chronologie et ses dates étaient confirmées par les mesures des couloirs de la pyramide. Selon Russell, ces mesures attestaient que le monde s'achèverait en 1914. L'année 1914 arriva... et passa. Russell et ses disciples ne furent pas enlevés de la terre et la fin prédite ne survint pas.

John Knight, alors âgé de 15 ans, se souvient de ce qui s'est passé ensuite.

John Knight (ex-TJ): Une fois passée 1914, bien sûr nous avons dû changer notre point de vue comme nous le ferions encore plus tard.

Voix off: La date a été repoussée à 1915, puis à 1918. À l'évidence, Har-Maguédôn était tout proche! Mais en 1916, Charles Taze Russell décéda, malade, épuisé et déçu. Une pyramide en pierre massive se dresse aujourd'hui près de sa tombe, mémorial embarrassant de ses fausses prophéties.

À grands renforts de stratagèmes juridiques, Joseph Franklin Rutherford, avocat du Missouri qui s'était octroyé le titre de juge, devint le deuxième président de la Watch Tower Bible & Tract Society en 1917. En 1918, un discours du juge Rutherford intitulé "Des millions actuellement vivants ne mourront jamais" marqua le début d'un effort de recrutement mondial connu comme la "campagne des millions". Comme on pouvait s'y attendre, cette campagne prédisait la fin prochaine du monde, événement imminent, attendu pour 1925.

Enregistrement d'époque lors d'une assemblée: "Grâce aux indications de la parole divine, nous arrivons à la conclusion inévitable que des millions de personnes vivant actuellement ne mourront jamais!"

Voix off: C'est en 1920 que fut publié le livre Millions. Rutherford y affirmait que la Bible prédisait qu'en 1925, Abraham, Isaac, Jacob, et d'autres fidèles du passé seraient ressuscités, pour régner comme princes dans le paradis terrestre à venir. Pleinement confiants que les prédictions de Rutherford s'accompliraient, de nombreux Témoins vendirent leurs maisons et leurs entreprises, et prirent la route, vivant dans des voitures et des camions comme colporteurs itinérants, pour proclamer l'avertissement. Alors que 1925 approchait, certains agriculteurs refusèrent d'effectuer les semailles, persuadés que la "fin" était toute proche. L'année 1925 est arrivée, et comme en 1914, rien ne s'est accompli. Une fois de plus, les prophéties de la Société Watch Tower se sont avérées fausses.

Tout comme Russell, Rutherford maintint obstinément que la fin était pour bientôt. En 1929, le juge Rutherford fit construire une luxueuse villa pour y accueillir Abraham, Isaac, Jacob et d'autres fidèles du passé lors de leur prochaine résurrection. Située dans un quatier bourgeois de Van Diego en Californie, la villa fut baptisée "Beth-Sarim", expression hébraïque pour "Maison des Princes".

Alors que le monde entrait dans la "Grande Dépression", le train de vie de Rutherford était celui d'un millionnaire. Il fit de Beth-Sarim sa résidence d'été, tandis qu'il passait ses étés en Europe. Alors que les Américains subissaient pauvreté et privation, Rutherford avait pour son usage personnel deux luxueuses Cadillac V-16.

Sous la présidence de Rutherford, la Watch Tower Bible & Tract Society est devenue une société bien huilée. Une grande quantité de nouveaux livres et de périodiques furent édités pour être vendus dans l'activité de porte-à-porte accomplie par les fidèles Témoins. Rutherford amena ses disciples à travailler dur pour le Seigneur. Il conseilla aux jeunes fiancés de ne pas se marier, mais de mettre toute leur énergie dans la proclamation du Royaume. Des phonographes portables furent également utilisés aux portes des gens.

Homme prêchant avec un phonographe (images d'archives): "... Parce que les gens ont été amenés à croire que le christianisme et la religion sont la même chose..."

Voix off: Autour du monde, des Témoins zélés défilaient devant des églises le dimanche matin, portant sur eux des pancartes avec le slogan "La religion est un piège et une escroquerie". En phase avec son temps, la Société a mis sur pied sa propre chaîne de radio, et en 1933, 403 stations, diffusaient à l'échelle nationale les discours critiques de Rutherford contre le clergé, les politiciens et ceux qu'il désignait comme les avides commerçants du monde. À la radio et dans la presse, Rutherford ne cessait de souligner que la fin de ce monde surviendrait dans quelques mois seulement. La fin s'est finalement produite, mais seulement pour Rutherford. En 1942, il mourut à Beth-Sarim, la villa bâtie en témoignage ostentatoire pour le nom de Dieu. Rétrospectivement, le seul témoignage jamais donné par ce beau manoir serait sans doute celui du prix des fausses prophéties. En 1948, la Société Watch Tower vendit discrètement la propriété, occultant ainsi un chapitre embarrassant de son histoire. Aujourd'hui, les nouvelles générations de Témoins ignorent jusqu'à l'existence de Beth-Sarim. Avec la mort de Rutherford s'est éteinte l'époque flamboyante des personnalités charismatiques.

Aujourd'hui, exploitant les inquiétudes de l'ère nucléaire, la Société Watch Tower est devenue une gigantesque multinationale qui diffuse son nouveau message d'une apocalypse à tous les recoins du globe. Entre Dieu et les millions de Témoins de Jéhovah préside un comité autocratique appelé le Collège Central, en anglais le "Corps gouvernant". Les Témoins de Jéhovah croient que Dieu fait connaître Sa parole uniquement par le canal de ce Collège Central. ce qui assure à ces hommes une autorité incontestée. Chaque Témoin est soumis à la direction omnipotente du Collège Central, depuis le berceau jusqu'à la tombe. Raymond Franz, auteur du livre Crise de conscience, a été un membre du Collège Central de la Watch Tower pendant neuf années au cours de ses 60 ans de service en tant que Témoin de Jéhovah. Son compte rendu des séances à huis clos est très instructif.

Raymond Franz: Je dois dire que ce fut l'une des expériences les plus décevantes de toute ma vie. Le réveil fut brutal quand je me rendis compte de la réalité. J'avais imaginé le Collège Central comme un groupe d'hommes pour qui la Bible faisait vraiment autorité, dans chacune de leurs décisions et qu'ils creusaient dans les Écritures pour s'assurer que tout ce qu'ils faisaient était solidement fondé sur la Parole de Dieu. Quand je suis entré au Collège Central, j'ai découvert que l'on faisait très peu appel à la Bible, et qu'elle était rarement utilisée. On débattait surtout de règles organisationnelles et de la façon de les appliquer. Et j'ai remarqué maintes et maintes fois que pour traiter des problèmes pour lesquels les Écritures pouvaient être consultées, c'était toujours les règles en vigueur dans l'organisation, qui avaient la primauté sur les Écritures. Et je ne pouvais pas m'empêcher de penser à ces paroles de Jésus en <CiteBible>Matthieu 15:6</CiteBible> "Vous avez annulé la Parole de Dieu à cause de votre tradition".

Voix off: Si ces hommes ne consultent pas toujours les Écritures pour décider de la politique à suivre, en revanche, ils ne manquent pas de de les citer pour légitimer leur autorité. La Société Watch Tower affirme représenter le "serviteur fidèle et prudent" ou, selon la traduction des Témoins de Jéhovah, l'"esclave fidèle et avisé" de <CiteBible>Matthieu 24:45</CiteBible>.

Leonard et Marjorie Chretien

Leonard et Marjorie Chretien sont les auteurs du livre Witnesses of Jehovah. Tous deux ont été de fidèles Témoins de Jéhovah pendant 22 ans. Leonard était ancien et surveillant-président.

Leonard Chretien: La croyance de départ était que Charles Taze Russell était l'esclave choisi. La Société Watch Tower a enseigné que l'intendance des choses de Dieu a été retirée des églises de la chrétienté et confiée à Russell.

Marjorie Chretien: Quand Russell est mort, il a fallu ajuster cette croyance a un nouvel ensemble de faits.

Leonard Chretien: Aujourd'hui, ils affirment qu'en 1919, après avoir pris son pouvoir sur la terre de façon invisible, Christ avait besoin d'une organisation pour annoncer son royaume et administrer ses affaires ici-bas. De ce fait, il aurait soigneusement examiné toutes les religions chrétiennes, et les auraient rejetées en faveur de la Société Watch Tower. Peter Greggerson a été membre de la Société Watch Tower pendant près de 50 ans. Ancien très respecté, il a servi à un très grand nombre de postes de responsabilité.

Peter Greggerson: Finalement j'ai entrepris une réflexion approfondie sur ce qui se passait au sein de l'organisation. Il me semblait que tout me ramenait inévitablement à la question: la Société Watch Tower et ses dirigeants sont-ils réellement l'esclave fidèle et avisé? Je voulais sincèrement me prouver à moi-même que la Société Watch Tower avait raison.

Leonard Chretien: Greggerson a décidé d'examiner les mêmes enseignements que le Christ était supposé avoir examinés en 1919, quand il était censé évaluer les organisations religieuses du monde. Les enseignements de la Watch Tower à cette époque précise avaient été publiés dans un livre intitulé Le Mystère Accompli.

Peter Greggerson: Ce que j'ai découvert a complètement ébranlé ma confiance en la Watch Tower. Ils avaient dit que la fin du monde viendrait en 1914. Dans ce livre qui sortait tout juste des presses au moment de l'inspection du Christ, il était dit qu'au cours du printemps 1918, des millions de gens seraient en train de mourir dans les rues à travers le monde. Cela ne s'est pas produit en 1918. Censément, Christ examinait les enseignements publiés par la Société Watch Tower pour voir s'il pouvait confier ses intérêts terrestres à ces hommes. Or, ils s'étaient rendus coupables de fausses prophéties avérées.

Leonard Chretien: En plus des fausses prophéties, le livre Le Mystère Accompli contient nombre d'interprétations complètement fantaisistes des Écritures.

Marjorie Chretien: D'après la Watch Tower, dans <CiteBible>Apocalypse 12</CiteBible>, Michaël et ses anges désignent le pape de Rome et ses évêques.

Leonard Chretien: <CiteBible>Apocalypse 14</CiteBible> mentionne une distance de 1 600 stades, qui représente, comme l'explique ce livre fascinant, la distance entre Scranton en Pennsylvanie et le siège de la Watch Tower à Brooklyn, pour peu que vous suiviez l'itinéraire du Hoboken Ferry et la voie ferrée Lackawanna.

Marjorie Chretien: La Bible parle d'un monstre marin appelé Léviathan. Si vous voulez savoir à quoi ressemble le Léviathan, Le Mystère Accompli explique qu'il s'agit de la locomotive à vapeur, et que son crochet d'arrimage représente la langue du Léviathan!

Leonard Chretien: Ce livre, qui contient les enseignements essentiels de la Watch Tower pour l'époque, inclut une prédiction affirmant qu'en 1918 les démons s'empareraient des esprits des membres des églises chrétiennes, qu'elle identifie comme la "classe porcine".

Marjorie Chretien: Il serait souhaitable que tous les Témoins de Jéhovah puissent lire Le Mystère Accompli par eux-mêmes. Ils tireraient sans doute les mêmes conclusions que Peter Greggerson.

Peter Greggerson: J'ai consacré beaucoup de temps à prier, beaucoup de temps à réfléchir et j'en suis venu à la conclusion qu'il n'était en aucune façon possible que Jésus Christ en tant que juge puisse, après s'être penché sur de tels enseignements, avoir accordé à ses dirigeants l'autorité que la Société Watch Tower a revendiquée.

Voix off: Pourtant, les Témoins de Jéhovah affirment représenter la seule vraie religion, toutes les autres constituant un empire mondial de la fausse religion, sous les traits de la prostituée de Babylone dont il est question dans le livre de la Révélation. La Watch Tower affirme que ces religions sont coupables de fornication spirituelle avec les dirigeants politiques et commerciaux du monde et que tous seront détruits par Dieu à Har-Maguédôn. Seuls les vrais chrétiens, les Témoins de Jéhovah, y survivront.

F.M. Gipe, porte-parole de la Watch Tower, et membre du personnel du siège, explique:

F.M. Gipe: Nous croyons que les Témoins de Jéhovah sont la seule vraie religion, autrement nous enseignerions autre chose. La raison en est que nous suivons complètement ce que dit la Bible.

Leonard Chretien: Pour supporter ses croyances, la Watch Tower a publié sa propre version de la Bible, appelée Traduction du monde nouveau. Pour accréditer sa traduction, la Société Watch Tower a délibérément fait un usage frauduleux de citations d'un certain nombre de spécialistes connus du Grec. Le Dr J.L. Mantey, éminent spécialiste du Grec, est l'une des autorités citées hors contexte. La Société Watch Tower a laissé entendre qu'il cautionne la Traduction du monde nouveau. Le Dr Mantey dément cette idée.

Dr J.L. Mantey: Jamais je n'ai trouvé une soi-disant traduction qui s'éloigne autant de ce que les Écritures enseignent, que les livres publiés par les Témoins de Jéhovah. Ils s'écartent considérablement du sens de l'Hébreu et du Grec originels.

Voix off: Dr J.L. Mantey considère la Bible des Témoins de Jéhovah comme une mauvaise traduction, choquante, obsolète, et incorrecte.

Dr J.L. Mantey: On ne peut pas y adhérer, à cause de son parti-pris. C'est une traduction trompeuse parce qu'elle change délibérément des termes bibliques pour adapter des passages des Écritures à leur doctrine. Ils ont déformé les Écritures à bien des égards, notamment dans des dizaines de passages du Nouveau Testament traitant tout particulièrement de la divinité du Christ.

Leonard Chretien: Pour donner du crédit à leur falsification des Écritures, la Watch Tower s'est même tournée vers l'occultisme. La traduction du Nouveau Testament par Johannes Greber a été présentée comme faisant autorité dans plusieurs de leurs publications. Johannes Greber était un spirite, fortement impliqué dans l'occultisme. Sa traduction a été réalisée sous la direction des esprits, avec le concours de sa femme qui professait être médium. Que la Watch Tower accepte n'importe quelle autorité, c'est ce qui ressort de ces paroles de Charles Taze Russell dans un article de La Tour de Garde de Sion de juillet 1879 [page 8]: "Une vérité présentée par Satan lui-même est tout aussi vraie qu'une vérité énoncée par Dieu. Acceptez la vérité, quel que soit l'endroit où vous la trouver, et peu importe ce qu'elle puisse contredire". Cette philosophie se reflète dans la Traduction du monde nouveau des Témoins de Jéhovah.

Voix off: Quand les tout premiers enseignements de la Watch Tower stipulant que le monde était entré dans le "temps de la fin" en 1799, que Jésus était revenu de façon invisible en 1874, et que le monde finirait en 1914 se sont révélés faux, la doctrine a été réajustée en conséquence. Dans la nouvelle version doctrinale, 1914 est devenue à la fois la date du retour invisible du Christ et le commencement du temps de la fin. Cette date a été mise en avant, non pas comme une théorie ou une interprétation, mais comme un fait solide et incontestable.

Eugène Mortenson (représentant officiel de la Watch Tower): Grâce à leur étude de la Bible, les Témoins de Jéhovah sont pleinement convaincus du fait que, depuis l'automne 1914, Jésus a pris le pouvoir dans son Royaume, ainsi qu'il l'a prophétisé dans le chapitre 24 de Matthieu. La génération qui a vu le début de cette période ne devrait pas passer avant que toutes les choses se soient accomplies. Cela implique également la fin de ce système de chose méchant.

Leonard Chretien: La Société Watch Tower est très préoccupée par le fait que le temps s'épuise rapidement pour la "génération de 1914". Ceux qui sont encore en vie sont peu nombreux et très âgés. Or, Har-Maguédôn est censé survenir avant que tous ne disparaissent! Les Témoins de Jéhovah seront ainsi confrontés à une nouvelle fausse prophétie qu'il leur faudra justifier. Anticipant l'embarras qui pourrait en résulter, le comité du président du Collège Central a préparé un article suggérant de changer la date de 1914 pour l'année 1957. Raymond Franz était membre du Collège Central quand cette suggestion a été prise en considération.

Raymond Franz: Dans ce document, il est suggéré l'idée selon laquelle la génération qui verrait la fin de toutes choses ne devrait pas être comptée à partir de 1914. Se basant sur la déclaration de Jésus qu'il y aurait des "signes dans les cieux", ils suggèrent ici que la date devrait être déplacée en 1957, lorsque les russes ont envoyé leur satellite Spoutnik dans l'espace. Et ils disent que dorénavant ce sont les phénomènes célestes qui pourraient indiquer quelle est la génération qui doit voir la fin de toutes choses.

Leonard Chretien: L'idée du Spoutnik a finalement été rejetée par les membres du Collège Central. Mais le temps qui reste à la "génération de 1914" vient à manquer.

Voix off: Comment l'année 1914 en est-elle venue à être une date aussi importante pour la Watch Tower? Elle base sa chronologie sur l'année 607 avant l'ère chrétienne. La Watch Tower affirme que c'est en 607 que Jérusalem est tombée aux mains des Babyloniens. Carl Olof Jonsson, auteur suédois du livre Les Temps des Gentils reconsidérés, était Témoin de Jéhovah, surveillant et pionnier dans sa congrégation.

Carl Olof Jonsson

Carl Olof Jonsson: Je n'ai pas remis en question cette chronologie au début. En fait, je pensais qu'elle s'appuyait sur la Bible. Bien sûr, je savais que les historiens ne fixaient pas la désolation de Jérusalem en 607, mais en 587 ou 586. Cependant, en 1968, j'ai conduit une étude de la Bible avec un homme qui voulaient savoir pourquoi les historiens avaient retenu une date postérieure de 20 ans. Alors j'ai commencé à étudier la question et j'ai rapidement découvert que les historiens disposent de preuves très solides en faveur de 586-587.

Voix off: Jonsson a compilé ses recherches et les a envoyées à la Watch Tower. Mais les dirigeants de la Watch Tower étaient déterminer à maintenir leur doctrine intacte.

Carl Olof Jonsson: J'ai reçu une lettre avec un avertissement. On m'avertissait que je ne devrais pas partager mes découvertes avec d'autres Témoins.

Voix off: Pour dissimuler les faits et ses sept années de recherches, la Société Watch Tower a excommunié Carl Olof Jonsson.

F.M. Gipe (représentant de la Watch Tower): Nous enseignons que Jésus Christ est le fils de Dieu. Il fut la première créature de Jéhovah et, à travers lui, toutes les autres choses ont été créées. Certaines religions enseignent que Dieu et Jésus sont une seule et même personne. Mais la Bible n'enseigne pas cela, et donc les Témoins de Jéhovah non plus.

Eugène Mortenson (représentant de la Watch Tower): Nous croyons que la Bible enseigne que Jésus remplit un certain nombre de fonctions pour Jéhovah Dieu, le Très-Haut. Par exemple, les Écritures hébraïques le dénomment Michaël. Michaël signifie littéralement "Qui est comme Dieu?"

Voix off: Les Témoins de Jéhovah croient que Jésus Christ est une créature spirituelle, un ange supérieur, la première création de Jéhovah Dieu. Avant de venir sur la terre comme un homme, il existait dans le ciel en tant que l'Archange Michaël. Jésus était à l'origine le Logos, ou l'Archange Michaël. Il vint ensuite sur la terre sous les traits d'un garçon né de la vierge Marie. Il était un homme parfait, sans péché, mais il était seulement un homme, dépourvu de toute divinité. Jésus a foulé la terre en tant qu'homme et il devint le Christ seulement lorsqu'il fut baptisé. Les Témoins de Jéhovah ont en horreur la croix, qu'ils considèrent comme un symbole païen utilisé par la chrétienté apostate. Ils enseignent plutôt qu'à la fin de son ministère Jésus est mort, non pas sur la croix, mais sur un pieu vertical. Le corps du Christ a ensuite été déposé dans une tombe, où il a été totalement désintégré par Dieu, de manière définitive. Jésus a ensuite été recréé par le Père. Avant d'aller au ciel, il s'est matérialisé dans des corps différents, à diverses occasions, pour convaincre ses disciples et d'autres personnes qu'il avait réellement été ressuscité. Jésus est retourné à son père au ciel où il est redevenu l'archange Michaël. Il ne sera plus jamais vu sur la terre sous une forme visible. En revanche, il règne du haut des cieux, de manière invisible. Quand il exécutera le jugement du monde à Har-Maguédôn, tous seront détruits à l'exception des fidèles Témoins de Jéhovah.

(Images de destruction des humains)

Voix off: Jésus, alias Michaël, demeurera invisible pour les humains, à l'exception de 144 000 Témoins de Jéhovah élus pour régner avec lui au ciel.

Leonard Chretien: Si vous choisissez d'accepter la prédiction de la Watch Tower concernant Har-Maguédôn, quelle qu'elle puisse être, et que vous décidiez de vous protéger en devant Témoin de Jéhovah, vous vous retrouverez dans une religion comportant deux classes.

Marjorie Chretien: Seuls ceux de la classe supérieure, les 144 000 mentionnés dans la Révélation, ont leur place assurée au ciel. Ils sont connus comme étant les "membres oints". La Watch Tower enseigne que la grande majorité des Témoins de Jéhovah constitue un deuxième groupe appelé les "autres brebis". N'ayant pas l'espérance céleste, ils resteront sur terre pour l'éternité.

Voix off: Une fois par an, à la date anniversaire de la Cène, les Témoins de Jéhovah et les personnes invitées se réunissent pour une cérémonie apparentée à la communion. Seuls les membres oints encore en vie, environ neuf mille dans le monde entier, prennent part au pain et au vin. Les millions d'"autres brebis" ne communient pas. Les "autres brebis" ne sont pas incluses dans la nouvelle alliance, elles n'ont donc pas une relation personnelle avec Jésus Christ. Comment dans ce cas espèrent-elles atteindre le salut?

Leonard Chretien: Pour un Témoin de Jéhovah, avoir foi en Jésus ne suffit pas pour avoir la vie éternelle. En tant qu'"autre brebis", il dépend aussi de la Watch Tower pour accéder au paradis. Selon la Watch Tower, l'obtention du salut dépend pour l'essentiel de la participation du Témoin à la prédication de porte en porte.

Raymond Franz: C'est étrange, mais ils semblent en mesure d'enseigner simultanément deux choses contradictoires. Ils conviennent que la Bible enseigne que nous sommes sauvés par la grâce ou "faveur imméritée" de Dieu, et non par les œuvres. Pourtant, n'importe lequel des Témoins croit, et il n'en a pas le moindre doute, que s'il n'accomplit les œuvres qui sont organisées pour lui par la Watch Tower, comme le témoignage de maison en maison, la participation régulière aux réunions et d'autres obligations, il ne pourra certainement pas avoir la vie éternelle.

Voix off: Une fois dans l'organisation, les Témoins doivent assister à 5 heures de réunion par semaine. En outre, on attend d'eux qu'ils consacrent de nombreuses heures à faire du porte à porte, pour vendre des publications et faire de nouveaux convertis. Ils doivent constamment s'efforcer d'être approuvés pour échapper à la colère de Dieu lors d'Har-Maguédôn.

Paul Blizard (ex-TJ): Même si nous savions que Dieu est amour, nous avions toujours la crainte qu'Il nous "zappe"! Et qu'au moment où Har-Maguédôn frapperait nous ne soyons finalement pas trouvés dignes. Et lorsque nous sortions en famille en week-end au bord du lac, ou pour toute autre activité autre que le ministère de porte en porte, nous nous sentions tout le temps coupables.

(Images de TJ de porte en porte)

Voix off: Afin de garder un contrôle étroit des activités de chaque membre, l'organisation lui demande de renseigner un rapport d'activité mensuel pour continuer d'être compté comme un Témoin de Jéhovah actif.

F.M. Gipe (représentant de la Watch Tower): Nous ne gardons pas un dossier d'adhésion des membres, les seuls enregistrements que nous avons se rapportent à ceux qui effectuent la prédication de porte en porte.

(Images de baptêmes dans une piscine)

Voix off: Aujourd'hui, lorsque de nouveaux Témoins de Jéhovah sont baptisés, ils ne sont pas selon l'expression biblique "baptisés au nom du Père, du Fils, et du Saint-Esprit", mais "baptisés au nom du Père, du Fils et unis à l'organisation dirigée par l'esprit saint".

Eugène Mortenson (représentant de la Watch Tower): Il s'agit d'un dévouement qui est sans réserve. Ils vont maintenant mettre entièrement leur vie de côté pour faire la volonté de leur Créateur.

Voix off: Une fois baptisé, le Témoin de Jéhovah s'engage à servir l'organisation, jusqu'à ce que le monde touche à sa fin.

Les Témoins de Jéhovah évoluent dans une structure rigide, un environnement émaillé d'interdits. Il leur est interdit de voter ou de tenir un bureau de vote, de célébrer les fêtes, d'appartenir à la YMCA ou la YWCA, de saluer le drapeau, de chanter l'hymne national, ou participer à d'autres activités patriotiques. Ils ne peuvent pas servir dans l'armée ou travailler pour les organisations militaires. Ils ne doivent pas accepter de transfusions sanguines, ne rien lire qui soit critique à l'égard de la Watch Tower, ni fréquenter d'anciens Témoins de Jéhovah. Ils ne doivent pas non plus s'asseoir dans une église. Si la vie des Témoins adultes est contraignante, elle l'est d'autant plus pour leurs enfants d'âge scolaire. La Société Watch Tower a publié une brochure intitulée L'école et les Témoins de Jéhovah. Elle définit toutes les activités auxquelles les Témoins de Jéhovah ne peuvent participer dans le cadre scolaire, comme célébrer les anniversaires, les fêtes de Noël et Pâques, participer à certains sports, à la fête des mères et celle des pères, la Saint-Valentin ou Thanksgiving, le salut au drapeau, les soirées dansantes, chanter l'hymne national ou réciter le serment d'allégeance...

(Images d'enfants récitant le serment d'allégeance dans une classe d'école)

Marjorie Chretien: Les enfants souffrent vraiment de ces situations. Les enfants des Témoins de Jéhovah ne peuvent pas participer à un grand nombre d'activités scolaires normales, ce qui leur attire souvent les moqueries de leurs camarades. Ils sont réellement déchirés parce que d'un côté ils veulent faire plaisir à leurs parents, et de l'autre ils souhaitent être acceptés par leurs enseignants et leurs camarades de classe. Il n'y a pour eux aucun moyen de s'en sortir. C'est pour eux un véritable déchirement émotionnel. Je le sais par expérience, parce que ma propre fille pleurait presque tous les jours à l'école, depuis sa toute première entrée jusqu'à ce que dans sa quatrième année, un enseignant compatissant la mette à l'aise. Un enfant de Témoin de Jéhovah éprouve un fort sentiment d'isolement, car jouer avec des camarades non-Témoins et les enfants du quartier, c'est avoir de mauvaises fréquentations.

Voix off: La Watch Tower présente les Témoins de Jéhovah comme des gens avenants, heureux et d'une moralité irréprochable.

F.M. Gipe (représentant de la Watch Tower): La Bible a beaucoup à dire sur la vie de famille. Et si les Témoins de Jéhovah ont des familles heureuses, c'est parce que nous essayons d'appliquer les principes de la Bible.

Eugène Mortenson (représentant de la Watch Tower): C'est une protection contre la plupart des pressions et des problèmes qui touchent la vie de famille aujourd'hui. Par exemple, bien qu'ils ne soient pas immunisés contre les pressions et les problèmes, les Témoins de Jéhovah sont en mesure de faire face aux difficultés auxquelles les maris, les épouses et les enfants sont tous les jours confrontés. C'est pourquoi nous avons très peu de familles dissoutes, ou de délinquance juvénile, de toxicomanie et d'alcoolisme. Tout cela montre qu'il est bénéfique de se conformer étroitement à la Parole de Dieu.

Voix off: Les anciens Témoins de Jéhovah ne sont pas de cet avis.

Ex-TJ 4: J'ai grandi comme enfant de Témoins de Jéhovah au sein de ce que je croyais être la sainte organisation divine. Mais une fois plus âgée, j'ai découvert qu'il y avait des divorces, une immoralité choquante dans les congrégations, et que nous n'étions absolument pas différents des gens que nous condamnions.

Ex-TJ 5: Une fois ancien, je croyais que ce seraient les éléments faibles de la congrégation qui viendraient me voir avec leurs problèmes, jusqu'à ce que je réalise que même des anciens étaient impliqués dans des pratiques commerciales malhonnêtes et des actes immoraux. J'ai pris conscience que nous n'étions pas meilleurs que les gens meilleurs que les gens extérieurs à l'organisation.

Ex-TJ 6: Quand j'ai quitté le Béthel, il m'a été très difficile ne serait-ce que d'expliquer à mes parents ce qui s'y passait, les beuveries, l'homosexualité, et d'autres choses semblables.

Voix off: Finalement, la Watch Tower a fini par admettre que l'immoralité s'était propagée jusqu'au plus haut niveau de l'organisation: "Aussi choquant que cela puisse paraître, même des individus qui occupaient une place en vue dans l'organisation de Jéhovah ont chuté et se sont livrés à des pratiques immorales, y compris l'homosexualité, l'échange de conjoints, et les agressions d'enfants." [La Tour de Garde, 1er janvier 1986, p. 13]

L'alcoolisme, la dépression et les troubles mentaux chez les Témoins de Jéhovah ont attiré l'attention des professionnels de la psychiatrie. Le docteur Jerry Bergman est un ancien Témoin de Jéhovah et un psychologue qualifié.

Jerry Bergman: Au cours de mon expérience professionnelle en tant que thérapeute au sein de plusieurs cliniques psychiatriques, j'ai travaillé avec de nombreux patients Témoins de Jéhovah et j'ai découvert que nombre d'entre eux souffrent de graves troubles émotionnels, de schizophrénie et de dépression sévère, de dépendance à l'alcool et d'autres problèmes. J'ai également consulté des ouvrages scientifiques spécialisés et j'ai trouvé la confirmation manifeste d'un taux de maladies mentales clairement supérieur à la moyenne chez les Témoins.

Voix off: L'un des dispositifs les plus intimidants mis en place par la Société Watch Tower est la menace de comparaître devant un comité judiciaire. Une réprimande publique et même l'excommunication figurent parmi les sanctions appliquées par les anciens. Cette politique inflexible de la Watch Tower a conduit à des milliers de cas de détresse émotionnelle. Y compris au suicide. La froideur inhumaine des préceptes de la Watch Tower, la famille de Dotty Icke en a fait la cruelle expérience. Quand il a eu 16 ans, leur fils est tombé amoureux d'une femme mariée Témoin de Jéhovah. Tiraillé par sa conscience, Billy s'est confié à ses parents.

Dotty Icke (la mère de Billy): Il était vraiment bouleversé, extrêmement désemparé, et il ne savait pas quoi faire. Il ne cessait de répéter: "Je n'en peux plus", "c'est au-dessus de mes forces", et il menaçait de se suicider. Mon mari et moi avons parlé avec lui pendant des heures et nous avons fait tout ce que nous pouvions pour le convaincre qu'il n'existe aucune solution trop difficile pour qu'on puisse l'affronter. Mais les choses ont continuer d'empirer. En tant que Témoin de Jéhovah, on vous dissuade de rechercher l'aide d'un professionnel. Nous nous sentions pieds et poings liés, nous ne savions pas quoi faire.

Voix off: La famille s'est tournée vers un ancien de la congrégation pour trouver de l'aide. L'ancien a invité Billy à l'extérieur [de la Salle du Royaume ]. Les parents entrevoyaient enfin une solution. Mais leurs espoirs furent de courte durée.

Dotty et Rhonda Icke

Dotty Icke (la mère de Billy): Nous étions confiants que cet ancien aurait des paroles consolantes à son égard, même si on ne pouvait pas approuver la situation où s'était mis notre fils. Ce garçon réclamait de l'aide. Et il avait besoin de quelqu'un pour le consoler. Billy se sentait tellement coupable, et si perdu. Mais au lieu de tout cela, l'ancien lui a seulement dit: "Le comité des anciens verra cela avec toi demain". Billy s'est dirigé vers le camion de mon mari. Il restait un peu d'herbicide dans l'un des containers. Billy en a avalé une pleine gorgée. Nous l'avons emmené à l'hôpital dans les 20 minutes suivantes. Billy y est resté. Trois semaines plus tard il est mort.

Voix off: La congrégation a-t-elle réagi avec compassion face à cette tragédie? Rhonda, la sœur de Billy, se souvient.

Rhonda (sœur de Billy): La mort de mon frère m'a anéantie. À son service funéraire, aucun de ses amis d'enfance n'était présent. Cela m'a vraiment fait mal. Les Témoins de Jéhovah prétendent réunir les familles. À cause d'eux, mon frère s'est suicidé, ma mère a tenté de se suicider, mes deux sœurs, mon autre frère ainsi que ma grand-mère ne m'adressent pas la parole. Elle ne me laissait même pas voir mon grand-père avant qu'il ne décède. Les Témoins n'ont pas rapproché notre famille. Ils n'ont fait que la détruire complètement.

Voix off: Si les membres du Collège Central peuvent échapper à des poursuites pour la mort d'un garçon désespéré, ils peuvent difficilement se soustraire à leur responsabilité quant à leur politique vis-à-vis du Malawi en Afrique. Une politique à cause de laquelle des milliers de Témoins ont été violés, ont perdu leurs maisons ou sont morts.

Leonard Chretien: Au milieu des années 1960, le gouvernement du Malawi a ordonné à tous les citoyens d'acheter pour 25 cents une carte du parti en place qui servirait également d'identification. La filiale de la Watch Tower a interdit aux Témoins du Malawi de se conformer à cette loi. Il en a résulté de terribles persécutions contre les Témoins de Jéhovah de ce pays. Leurs maisons et leurs récoltes ont été brûlées, des milliers de femmes ont été violées, et quelques 20 000 Témoins ont dû fuir dans les pays voisins et vivre dans des camps de réfugiés. Leurs vies sont marquées à jamais.

Raymond Franz: Les Témoins de Jéhovah sont amenés à croire que c'est un péché d'être impliqué de quelque manière que ce soit en politique. On les persuade également qu'en ayant quoi que ce soit à voir avec l'armée, on commet un grand péché. Nous avions alors deux situations: une en Afrique, au Malawi, et une autre au Mexique. À la même époque, deux décisions opposées ont été prises. Les conséquences sont difficiles à imaginer.

Leonard Chretien: Lorsque les Témoins de Jéhovah du Mexique ont appris les terribles persécutions de leurs frères au Malawi, à cause d'une carte de parti à 25 cents, leur conscience fut fortement troublée.

Raymond Franz: Au Mexique, les jeunes hommes sont tenus d'effectuer un an de service militaire. À la suite de quoi ils reçoivent un certificat, appelé là-bas la cartilla. Les Témoins mexicains avaient régulièrement l'habitude de verser un pot-de-vin, à l'officier militaire pour obtenir ce formulaire indiquant qu'ils avaient terminé leur service militaire et qu'ils étaient à présent réservistes. Pourquoi faisaient-ils cela? Ces Témoins m'ont montré des copies de lettres envoyées par le siège de la Watch Tower à New York qui stipulent qu'il s'agit là d'une simple question de conscience personnelle, et que si un Témoin estimait qu'il pouvait payer un pot-de-vin, à l'administration militaire pour obtenir la cartilla attestant qu'il avait bien achevé sa formation militaire ou qu'il était maintenant réserviste, il était libre de prendre cette décision!

Leonard Chretien: Les Témoins de Jéhovah croient que les hommes qui composent le Collège Central sont choisis et dirigés par Dieu. À tout le moins par indifférence, ou par ignorance, le Collège Central a autorisé des Témoins à soudoyer illégalement des fonctionnaires, alors que dans le même temps elle maintenait une politique qui a engendré le massacre et le viol de toute une population. Il est difficile pour moi de croire que cette façon d'agir ait pu être inspirée par Dieu.

(Bruit d'ambulance)

Voix off: Le puissant contrôle exercé par le Collège Central s'exerce jusque dans le domaine de la santé, de la vie et de la mort.

Eugène Mortenson (représentant de la Watch Tower): Au chapitre 17 du Lévitique, au verset 10, on lit qu'on ne doit manger le sang d'aucune provenance. Cela signifie que Dieu ne veut pas que nous nous maintenions en vie avec d'autres créatures. C'est pour cette raison, parce que Dieu l'a défendu, que nous nous abstenons de prendre du sang.

Paul Blizard (ex-TJ): La question du sang était particulièrement critique pour nous, car en tant que Témoins de Jéhovah, accepter une transfusion pour notre fille entraînerait notre excommunication. En entrant dans la chambre, les médecins nous ont adressé ce qui ressemblait à un ultimatum: "Nous savons par votre dossier que vous êtes Témoins de Jéhovah, et que vous n'acceptez pas les transfusions sanguines". L'un des médecins m'a dit droit dans les yeux: "M. et Mme Blizard, vous devez prendre une décision. Voulez-vous que votre enfant reste en vie ou qu'il meure?" Je revois encore notre enfant, notre fille unique, affaiblie sur son lit, avec tous ces tubes, et ces cathéters qui la maintenaient en vie. Je me revois à la fenêtre regardant le ciel, et commencer à pleurer. "Oh mon Dieu Jéhovah!", ai-je soupirer en priant...

Épouse de Paul Blizard (ex-TJ): Nous avions vraiment l'impression que nous devions obéir à la loi de Dieu, nous conformer à ce qu'on nous avait toujours enseigné, et par conséquent que nous devions laisser mourir notre fille. Alors nous avons rappelé les médecins et leur avons dit qu'il fallait simplement la laisser mourir et que nous devions obéir à la loi de Dieu.

Paul Blizard (ex-TJ): Environ une demi-heure plus tard, un shérif adjoint est entré dans la chambre et nous a donné à ma femme et à moi deux injonctions. Il nous a dit qu'une ordonnance du tribunal avait été délivrée et que notre fille allait recevoir une transfusion. Le personnel soignant a également été averti pour nous empêcher de faire sortir Jenny de l'hôpital.

Épouse de Paul Blizard (ex-TJ): Nous étions pénalement accusés de négligence et de mauvais traitement sur un enfant.

Paul Blizard (ex-TJ): De très nombreux Témoins de Jéhovah avait investi la chambre, ils nous remettaient des articles de La Tour de Garde sur le sang artificiel, en nous disant: "Vous ne devez pas laisser votre enfant recevoir du sang!" Ils ne faisaient que renforcer notre sentiment de culpabilité. Les anciens furent soulagés de constater qu'il restait encore du temps pour sortir Jenny de l'hôpital. Ils sont venus me trouver en disant: "Nous avons un plan, nous pouvons faire venir un hélicoptère, et la faire sortir discrètement de l'hôpital. Il te suffit de débrancher ses tubes et nous l'emmenons de suite". Je leur ai répondu: "Attendez, vous ne pouvez pas faire cela! C'est illégal, et je serai accusé de meurtre!" Ils m'ont dit: "C'est un risque qu'il faut courir". Je leur ai dit: "Écoutez, je ne peux pas laisser mon enfant mourir de cette façon!" Les anciens étaient vraiment contrariés. Ils étaient vraiment en colère, ils étaient comme fous. Avant de partir, l'un des anciens m'a dit droit dans les yeux: "Tu sais quoi? Tout ce que tu mérites, c'est que ta fille attrape une hépatite avec ce sang!" Pour moi, ce fut la goutte qui fit déborder le vase. C'en était trop. Mes propres compagnons, l'organisation de Dieu, se tournaient contre moi et me maudissaient! Simplement parce que je voulais que mon enfant vive. Alors ils sont tous partis et nous ont laissés seuls. Même mes propres parents ne sont pas venus nous voir.

Peter Greggerson: Je crois que très souvent les Témoins n'ont jamais réfléchi en profondeur sur le problème du sang. Ou cela est juste, ou ça ne l'est pas. Et si ce n'est pas juste, alors la Watch Tower est coupable de la mort de milliers de personnes. C'est cela qui est injuste et malsain.

Raymond Franz: Je crois qu'il faut déterminer en quoi consiste l'aspect malsain des choses. C'est ce concept même d'organisation qui fait que l'organisation est tout pour les Témoins. Vous savez, les Témoins de Jéhovah croient que cette organisation est le canal exclusif de Dieu pour les humains, que Dieu les dirige, à travers ce canal. Et les hommes du Collège Central le croient. Moi-même j'y ai cru! Et c'est la raison pour laquelle j'en ai fait partie autrefois. Aujourd'hui, je me sens honteux à l'idée que j'ai pu en faire partie.

Leonard Chretien: Si le Collège Central de la Watch Tower détient le pouvoir et en jouit, alors ses membres doivent aussi assumer leurs responsabilités. La vérité est qu'ils ne le font pas. Rien n'illustre mieux ce fait que la fausse prophétie concernant 1975.

John Knight (ex-TJ): Lorsque la Société Watch Tower a mis en avant l'année 1975, j'ai eu aussitôt le sentiment que ce serait le jour où s'accompliraient toutes choses. Car il n'y avait aucune autre date que 1975 à laquelle se référer. Alors je me suis agrippé à cette date, c'était la meilleure chose à faire. J'y ai mis tous mes espoirs.

Leonard Chretien: Au milieu des années 60, la Société Watch Tower avait pratiquement garanti que la fin du monde était pour 1975. Cette prédiction a eu pour conséquence un afflux important de nombreux membres, et l'organisation a prospéré. Mais elle aurait d'autres effets sur les Témoins de Jéhovah ordinaires.

Ex-TJ 4: Nous pensions qu'Har-Maguédôn viendrait en 1975. Je n'ai pas fait d'études, ni entamé de carrière, car la fin était vraiment proche. À quoi cela me servirait-il puisque le Monde nouveau serait là!

Paul Blizard (ex-TJ): J'étais en dernière année de terminale, quand un surveillant de circonscription m'a donné ce conseil: "Il est préférable pour toi de quitter l'école et d'entreprendre le service de pionnier à plein temps, car le monde va disparaître en 1975".

Manifestant 1: Nous nous sentions si confiants en la proximité de la fin du système pour 1975 que nous avons vendu notre maison du Michigan et avons voyagé vers le nord. Là-bas nous avons construit une Salle du Royaume et nous avons tâché de survivre les quelques années restantes avec juste assez d'économies pour tenir un peu au-delà de 1975. Ce fut donc une immense déception et une grande détresse quand ce qu'avait prédit la Watch Tower ne s'est pas concrétisé.

Ex-TJ 4: Je voulais me marier et avoir des enfants, mais puisque la fin était si proche, Fred et moi avons décidé en nous mariant de remettre à plus tard notre projet d'avoir des enfants. Je crois donc que nous avons consenti à beaucoup de sacrifices pour l'organisation. Lorsque la fin du monde n'est pas venue en 1975, et que la prophétie de la Watch Tower ne s'est pas réalisée, j'ai commencé à me demander sur combien d'autres choses encore ils pouvaient se tromper.

Leonard Chretien: Une fois de plus, la Watch Tower a montré que ses revendications ne sont qu'illusoires.

Voix off: Des Témoins de Jéhovah ont tenté d'obtenir une explication, mais en vain. Apparemment pour le Collège Central, rien ne passe plus inaperçu qu'une vérité qui dérange. Aujourd'hui ses dirigeants n'hésitent pas à nier qu'ils ont plusieurs fois prophétisé la fin du monde.

Eugène Mortenson (représentant de la Watch Tower): Nous n'avons jamais tenté de prédire un jour ou une période en l'occurrence.

Marjorie Chretien: Il n'est pas difficile de démontrer que l'histoire et les prophéties de la Société Watch Tower ne sont rien de plus qu'une mystification, simplement en lisant les publications publiées depuis ses débuts.

Leonard Chretien: Le plus grand ennemi se trouve dans leur littérature, qui montre clairement la nature artificielle de leurs doctrines. Les dirigeants des Témoins de Jéhovah ont régulièrement dissimulé et réécrit leurs changements doctrinaux, en les présentant chaque fois comme une nouvelle lumière. La seule chose que la Watch Tower ne peut pas tolérer au sein de l'organisation, c'est la pensée critique. C'est pourquoi ils interdisent aux adeptes de lire quoi que ce soit qui expose leur dissimulations.

Manifestant 3: J'ai été d'autant plus profondément choqué, et n'importe quel Témoin de Jéhovah le sera en écoutant ceci, que nous étions sincèrement convaincus que nos dirigeants, le Collège Central, étaient incapables de dire un seul mensonge, et qu'ils disent toujours la vérité, quelle qu'elle soit. Ce n'est qu'une illusion, un mensonge. Ils nous ont menti, ils nous ont trompés, et nous avons toutes les preuves qui le démontrent. C'est parce que nous les avons dévoilées qu'ils ont menacé de nous faire taire et qu'ils nous réduisent au silence. Et c'est ce qui peut arriver à n'importe quel Témoin de Jéhovah qui écoutera cette émission, et il le sait bien au fond de son cœur, il le sait bien au fond de son cœur.

Raymond Franz: J'ai réalisé qu'au Collège Central nous passions la plupart de notre temps à créer de nouvelles règles pour garder les Témoins dans l'organisation, et pour maintenir les mauvais sujets à l'écart, et n'agir finalement que comme une clôture. Et à chaque fois les décisions n'avaient absolument aucun fondement biblique.

Leonard Chretien: Le Témoin qui va à l'encontre de ces commandements est susceptible d'être "exclu", le mot utilisé par la Watch Tower pour parler de l'excommunication.

Eugène Mortenson (représentant de la Watch Tower): Les Témoins de Jéhovah pratiquent en leur sein l'exclusion de ceux qui refusent de se conformer aux justes principes. La Bible en parle et soutient cette pratique qui consiste à empêcher le levain des pensées ou des enseignements incorrects de pénétrer dans la congrégation. de façon à maintenir sa pureté ou sa sainteté.

Manifestante 1: Je suis allée dans une église chrétienne avec mon mari et ils m'ont exclue pour cela.

(passage manquant à compléter)

Marjorie Chretien: Si une personne se retire volontairement de l'organisation, elle est considérée exactement comme un exclu. Quand mon mari et moi avons envoyé notre lettre de retrait, nous n'avons pas seulement été désaffiliés, nous étions aussi rejetés comme des êtres méchants.

Leonard Chretien: Aujourd'hui encore, si un Témoin de Jéhovah est surpris en notre compagnie, il risque d'être exclu à son tour! Il n'y a aucun moyen de sortir honorablement de cette religion.

Ex-TJ 1: En raison de la façon dont ils avaient traité ma famille, je me suis retirée volontairement de l'organisation. Je n'aurai jamais imaginé que mes propres enfants refusent d'avoir quoi que ce soit à faire avec moi! En fait, j'ai un petit-fils de deux ans que je n'ai jamais vu.

Manifestante 1: Mes deux enfants et mes cinq petits-enfants ont l'interdiction de me voir, moi leur grand-mère, à cause de la Watch Tower. Quelle sorte d'organisation, sous couvert de christianisme, est capable d'interdire à des enfants et à des petits-enfants de voir leur grand-mère et leur grand-père?

Marjorie Chretien: N'importe qui reconnaîtra sans peine que l'exclusion pratiquée par la Watch Tower est cruelle et dénuée d'amour.

Voix off: Les exclus sont en proie à un immense sentiment de solitude, à une infinie tristesse provoquée, par la séparation des membres de leur famille. Il est difficile ensuite de de trouver en quoi croire et en qui avoir confiance.

(à finir de compléter)

Voir aussi